William JULIÉ Avocat

CURRICULUM VITAE

 William JULIÉ est un avocat bilingue français-anglais spécialisé en:

– Droit pénal général / Extradition / Droit pénal des affaires 

– INTERPOL / Notice Rouge / Management de crise

– Droits de l’homme

– Conseil et arbitrage 

Après des études de droit public et international à l’Université de Paris Sorbonne (Paris I),  William JULIÉ s’est orienté vers le droit pénal et la criminologie, en intégrant notamment le DEA de Politique Criminelle en Europe du professeur Myriam Delmas-Marty, toujours à l’université de Paris Sorbonne. Il a été admis au Barreau de Paris en 2000.

Ses premières experiences en tant qu’avocat aux cotés d’Henri Leclerc (Président de la Ligue des Droits de l’Homme), Eric Plouvier (Rédacteur du Guide du Prisonnier, fondateur du Human Rights Certification), et Dominique Tricaud vont confirmer son orientation d’études, ainsi que son engagement de défenseur pénal et des droits fondamentaux dans leur dimension tant nationale qu’internationale.

William Julié

Membre de l’association internationale du barreau (IBA)

Membre de l’Association des Avocats Pénalistes (ADAP)

Président de la Commission Pénale de l’Association des Avocats Conseils d’Entreprises (ACE)

Membre de l’Association Européenne des Avocats Pénalistes (ECBA)

Membre du Forum des Avocats Spécialistes de l’Extradition (DELF) 

Membre de l’Association des Juristes Franco-Britanniques (LBLS)

Le cabinet William JULIÉ travaille régulièrement avec un réseau de correspondants dans différents pays. En matière de droit de l’art il est partenaire du Cabinet BORGHESE ASSOCIÉS, Paris.

DOMAINES D’EXPERTISE
Droit pénal

– Homicide, vols à main armée, violences volontaires…

– Criminalité organisée

– Droit pénal du travail

– Droit pénal routier

– Cyber criminalité

– Droit de l’application des peines

Extradition

– Mandats d’arrêt internationnaux & européens

– Transferts de prisonniers

– Coopération judiciaire transfrontalière

INTERPOL et Notices Rouges

– Requêtes devant la Commission de Contrôle des Fichiers d’INTERPOL : accès / rectification et effacement de données

– Requêtes préalables à la publication de Notices : mesures provisoires

– Analyses politiques, revue en matière de Droits de l’Homme

– Conseil stratégique : campagnes de relations publiques, le lobbying ainsi que l’interaction avec les principaux services d’enquête et de renseignement nationaux.

Droit pénal des affaires

– Infractions liées à la législation boursière

– Abus de biens sociaux

– Fraude fiscale

– Infractions liées aux appels d’offre et aux marchés public

Droits de l’Homme

– Procédures devant les juridictions européennes et internationales (CEDH, TPI, CPI)

– Recours constitutionnels

– Droits des prisonniers et des réfugiés

– Droit de la guerre

Conseil et arbitrage

– Pratiques anti-corruption et vigilance en entreprise: enquêtes internes, expertises, accompagnement des dirigeants

– Rédaction et suivi de contrats

– Veille juridique

Droit du travail

– Solutions négociées

– Procédures contentieuses

Droit de la famille

– Union & divorce, garde des enfants, adoption

– Succession

– Problématiques internationnales

Droit du sport

– Mandats de représentation

– Procédures disciplinaires

– Gestion de carrières et de droits

PROCES & AFFAIRES D’ENVERGURE

L’expertise de William JULIÉ va s’affiner au fil des années et du suivi de dossiers d’envergure.

Il sera notamment amené en 2002 à participer aux discussions menées par gouvernement JOSPIN dans le cadre de la loi interdisant les regroupements de type “Rave parties”.

En 2004, Il participe au procès dit “d’Outreau”et en 2006 il sera entendu par la Commission d’Enquête Parlementaire chargée de rechercher les causes des dysfonctionnements de la justice dans cette affaire.

William JULIÉ sera également amené à travailler sur divers dossiers au Pôle Anti-Terroriste du TGI de Paris, que ce soit en relation avec l’ETA, AL QUAIDA, ou, plus récemment, l’Ultra Gauche et l’EI (filières de recrutement de combattants pour le djihad sur le sol national). Il défend également les personnes touchées par le terrorisme.

Sur le plan national, il sera amené à gérer un grand nombre de dossiers de délinquance organisée.

Entre 2006 et 2008, il fut saisi de la défense des intérêts d’un condamné en Grande Bretagne dans une importante affaire d’importation de produits stupéfiants et fit annuler l’intégralité des procédures de saisie en France de ses biens.

En 2010 il obtint le rapatriement, ansi que la libération immédiate, d’un ressortissant français condamné en Grande Bretagne à une peine de 25 années de prison pour une fraude estimé à près de 54 millions de Livres Sterling.

En 2012 il représenta et fît acquitter par la Cour d’assises spéciale de Paris l’un des suspects principaux dans l’affaire du Tobago Clipper, un réseau étendu de trafiquants de drogue à qui fut reproché l’importation de près de 4 tonnes de cocaïne en provenance d’Amérique du Sud.

Depuis 2013 il intervient dans des dossiers de malversation liée à la vente d’œuvres d’art et au négoce de produits soumis à accises (alcool et tabac), tout particulièrement dans le nord de la France, en Espagne, au Portugal et en Suisse.

Il conseille également des sportifs dans le cadre de procédures disciplinaires, de leur recherche de club, ou plus généralement dans leur direction de carrière.

Dans la sphère politique, il a représenté plusieurs fonctionnaires français dans le cadre d’affaires d’attribution de marchés publics (OPDHLM de Seine et Marne), ainsi que des élus dans le cadre de contentieux électoraux et de presse (Mairie de Puteaux). Il a également été amené à conseiller des membres du personnel diplomatique des Ambassades de Syrie et de Tunisie à Paris, ainsi que des personnalités de l’entourage du Président de la République du Sénégal. Plus récemment, il est intervenu dans des dossiers sensibles impliquants de hautes personnalités au Proche-Orient et notamment au Liban, dans les Émirats Arabes Unis, en Arabie Saoudite, en Jordanie ainsi qu’en Amérique du Sud.

Fort de sa double nationalité et de sa pratique courante de la langue anglaise, William JULIÉ développera très vite une activité tournée vers l’international, que ce soit dans sa dominante criminelle ou des droits de l’homme. Dans ce domaine, il s’est spécialisé dans les dossiers d’extradition, avec de nombreux pays dans le monde, dont la Grande Bretagne, les USA, la Chine, l’Australie, le Pakistan, Irak, Israël, etc. Pour ces affaires, il a construit une collaboration fructueuse et efficace avec les meilleurs avocats des Droits de l’Homme et de l’extradition dans de nombreux pays du monde.

Depuis 2017, il a créé au sein du Cabinet un groupe spécialisé dans les questions relatives à INTERPOL et aux Notices Rouges qui se concentre sur tous les niveaux d’actions juridiques, la gestion des relations publiques et le lobbying ainsi que l’interaction avec les principaux services d’enquête et de renseignement nationaux.

LE CABINET
Sophie MENEGON

Sophie MENEGON

Sophie MENEGON est avocat au Barreau de Paris depuis 2014 et inscrite sur la liste des Conseils devant la Cour Pénale Internationale (CPI).

Titulaire d’un Master professionnel en droit international et administration internationale de l’Université Paris I Panthéon-Sorbonne, elle a participé, pendant plusieurs années, aux travaux de la Commission juridique de la Section française d’Amnesty International, portant notamment sur la prolongation du mandat des Tribunaux pénaux internationaux pour le Rwanda (TPIR) et l’Ex-Yougoslavie (TPIY) ou l’organisation de formations en droit international public et pénal.

En 2006, elle a assisté un juge de la Chambre d’appel du Tribunal pénal international pour le Rwanda, sur des affaires du TPIR et du TPIY.

Depuis 2007, elle fait partie de l’équipe de défense de M. Katanga devant la CPI et a assisté ponctuellement d’autres équipes de défense.

A Paris, elle travaille principalement sur des dossiers de droit pénal général, droit pénal des affaires et droit de la presse. Elleest également spécialisée en matière de droit pénal international, de droit extraditionnel et de demandes de retrait de notices INTERPOL. Enfin, elle intervient en droit de la famille et droit social.

Elle est membre de l’Association du Barreau de la CPI et d’Avocats Sans Frontières.

Ses langues d’intervention sont le français, l’anglais, l’espagnol et l’italien.

Yousra BENREJEB

Yousra BENREJEB est avocate au Barreau de Paris depuis 2015.

Elle est titulaire d’un Master de droit pénal, d’un Master de droit privé ainsi que d’un Diplôme universitaire de dommage corporel de l’Université Paris I Panthéon-Sorbonne.

Elle est collaboratrice au Cabinet BORGHESE Associés.

Elle intervient comme consultante en droit du préjudice corporel et droit des victimes.

Elle possède la double nationalité franco-tunisienne et parle le français, l’anglais, l’espagnol et l’arabe.

Juliette FAUVARQUE

Juliette FAUVARQUE est titulaire d’un Bachelor en droit de l’University College Dublin (Irlande) et d’un Master 1 en droit international de l’Université Paris 2 Panthéon-Assas. Elle est également diplômée d’un LLM en droit pénal international de l’Université d’Amsterdam, dispensé conjointement avec Columbia University (New York). A cette occasion, elle a travaillé comme assistante de recherche en droit pénal pour l’Université de Columbia, et a rédigé un mémoire de recherche sur la répression du terrorisme en France et aux États-Unis.

Elle a reçu plusieurs prix académiques et de plaidoirie au cours de ses études, et s’est engagée auprès de différentes associations d’aide juridique aux demandeurs d’asile et aux personnes détenues, en France et aux Pays-Bas.

A la suite de précédentes expériences au sein de la Cour d’appel de Paris et de l’Observatoire International des Prisons, Juliette a rejoint le cabinet William JULIÉ où elle intervient en droit pénal général, en droit international pénal et en droit extraditionnel.

Maxime JULIÉ

Maxime JULIÉ a plus de 20 années d’expérience dans les marchés immobiliers européens et internationaux.

Il possède une expertise particulière sur les marchés du Moyen-Orient et d’Europe de l’Est.

Il occupe actuellement le poste de Président de TH Real Estate France et a depuis peu créé sa propre société de conseil, Bristlecone Real Estate, qui assiste les investisseurs institutionnels et Family Offices de toutes tailles dans l’optimisation de leurs stratégies immobilières et de leur rentabilité.

Il était précédemment Acquisition and Fund Manager chez GE, Archon (Goldman Sachs) et AXA IM – Real Assets. Parmi ses divers mandats, il a en particulier été chargé de sécuriser et exécuter une large gamme de transactions pour l’un des Fonds Souverains du Moyen-Orient les plus connu et sophistiqué au monde.

Il intervient comme consultant sur les questions immobilières et d’investissement.

Il possède la double nationalité franco-britannique.

Axelle LECOMTE

Axelle LECOMTE est titulaire d’un Bachelor en droit de l’University College Dublin (Irlande) ainsi que d’un Master Droits de l’Homme et Droit Humanitaire de l’Université Paris II Panthéon-Assas.

Spécialisée en droit pénal international, elle fut membre de l’équipe gagnante de la session francophone de la 27ème édition du Concours Pictet.

A la suite d’une première expérience auprès des conseillers juridiques du Haut-Commissaire des Nations unies aux droits de l’Homme, elle a rejoint le cabinet William JULIÉ où elle intervient en droit pénal général et procédure extraditionnelle.

Ses langues sont le français et l’anglais.

Nous accueillons régulièrement des stagiaires dans le cadre de conventions avec les universités, les grands écoles ou les centres de formation professionnelle, généralement pour des durées de six mois à un an.

Le cabinet William Julié recherche des candidats organisés, rigoureux, dynamiques, autonomes, idéalement diplômés d’un M2 en droit pénal / droits de l’homme, bilingues français-anglais, capables de rédiger en anglais juridique, dotés de très bonnes capacités de recherche et rédactionnelles. Une excellente présentation est également requise ainsi qu’une forte capacité de travail.

Le ou la stagiaire aura diverses missions : recherches juridiques, analyse de pièces, rédaction de courriers et d’actes de procédure (assignations, citations, plaintes, conclusions, demandes de mise en liberté, etc…), démarches au Palais, etc.

CONTACT

Vous pouvez également nous contacter par email : Cliquez ici !

Adresse

51, rue Ampère, 75017 PARIS

Métro Wagram (L3) / Pereire (L3, RER C)

Téléphone

01 88 33 51 80
06 61 74 12 34

Appels depuis l’étranger:

00 33 1 88 33 51 80

00 33 6 61 74 12 34

Facsimilé

01 88 33 51 81

Depuis l’étranger:

00 33 1 88 33 51 81